Accueil > Livres > Échopraxie

Échopraxie

Roman de Peter Watts

samedi 18 février 2017, par Nicolas

Résumé

À la fin du XXIe siècle, l’Homo Sapiens est en voie de disparition, remplacé par une humanité génétiquement améliorée, des prédateurs du passé reconstitués, des zombies ou un esprit de ruche.

Daniel Brüks, biologiste, a sans le vouloir causé de nombreuses morts avec un virus répandu par erreur.

Lâché par ses collègues, il part sur le terrain étudier l’évolution des espèces plus ou moins naturelles.

Un jour il se retrouve au centre d’un véritable piège et s’enfuit, ne pouvant que se réfugier dans un monastère à proximité. Celui-ci héberge l’Ordre bicaméral, esprit de ruche ayant fait de nombreuses découvertes scientifiques.

Mais le piège s’avère être contre l’Ordre, dont certains membres s’enfuient avant la destruction du monastère.

Daniel, invité à les rejoindre, se retrouve plongé dans une expédition spatiale pour aller rejoindre Icare, station autour du Soleil, qui recevrait des transmissions extraterrestres du mystérieux contact exploré par le Thésée.

Personnages

Daniel Brüks : biologiste, il a accidentellement lâché un virus qui a tué de nombreuses personnes. Il se retrouve un peu par hasard au centre de manigances et manipulations en tout genre.

Lianna Lutterodt : scientifique, elle a été convertie par l’Ordre bicaméral, en qui elle met toute sa foi.

Jim Moore : militaire, haut placé apparemment, il affirme qu’une transmission est reçue par Icare depuis plusieurs années, et a bon espoir que son fils, Siri Keeton, membre d’équipage du Thésée, soit encore en vie.

Rakshi Sengupta : pilote de la Couronne d’Épines, elle se méfie de Jim, mais aussi de Daniel.

Valérie : vampire, elle s’est échappée d’un centre de recherche par des moyens inconnus. Elle tente de détruire l’Ordre bicaméral, avant de faire une trêve avec lui.

Rhona : ex-femme de Daniel, elle s’est réfugiée au Paradis, et tente de convaincre celui-ci de la rejoindre.

Opinion

Le contexte général est moins développé que dans Vision aveugle, mais donne plus d’informations sur ce qui se passe sur Terre.

L’intrigue revient finalement à un huis-clos dans un vaisseau, comme Vision aveugle, avec même des genres de personnages similaires — militaire, vampire, biologiste, extraterrestres.

Tout l’environnement, technologique ou non, se base sur différents travaux scientifiques publiés, classant ce roman comme « science-fiction dure ».

Quelques retournements ont lieu, donnant un peu de piquant à l’histoire.

Au final, une lecture intéressante.