Accueil > Livres > Gilgamesh, roi d’Ourouk

Gilgamesh, roi d’Ourouk

Roman de Robert Silverberg

jeudi 21 mars 2013, par Nicolas

Résumé

Fils de roi, Gilgamesh voit sa vie changer à la mort de son père.

Redevenu simple citoyen de Ourouk, il grandit dans la ville, parfois maltraité, apprenant différents métiers, mais gardant au fond de lui la conviction qu’il est destiné à devenir roi.

Après quelques années d’exil, il accède enfin au trône et, sous sa direction, Ourouk prend de l’ampleur.

Cependant il ignore qu’il entraîne ses sujets jusqu’à leur limite, physique et mentale. Ceux-ci prient les dieux qui envoient alors Endikou apprendre à Gilgamesh à devenir un bon roi.

Les deux se lient d’amitié, de fraternité. Mais parce qu’il a offensé les dieux Gilgamesh se voit retirer cette moitié de son âme.

Resurgit alors son obsession, née lors de la disparition de son père, d’échapper à tout prix à la mort.

Gilgamesh part alors en quête de l’immortalité.

Personnages

Gilgamesh : narrateur et personnage principal de l’épopée, il se considère comme en partie dieu car son père a été divinisé. Il a une force physique hors du commun et est ambidextre. Depuis toujours il est persuadé qu’il va devenir roi d’Ourouk. Il est obsédé par la mort et partira en quête de l’immortalité.

Ninsoun : mère de Gilgamesh et épouse de Lugalbanda, elle devient prêtresse à la mort de son mari.

Inanna : déesse tutélaire d’Ourouk, elle est la déesse de l’amour mais aussi de la guerre.

La prêtresse d’Inanna : représentante de la déesse dans Ourouk, elle a une forte influence, sorte de second pouvoir rivalisant avec celui du roi. La première qui apparaît est une femme assez âgée, à qui succède une jeune fille qui a un lien spécial avec Gilgamesh.

Our-kununna : poète et conteur, il apprend à Gilgamesh de nombreuses histoires, avant d’accompagner Lugalbanda dans la mort.

Lugalbanda : roi d’Ourouk, père de Gilgamesh, il descend d’un grand roi de la ville. Il est divinisé après sa mort.

Bir-hurturre : fils de Ludingirra, le maître des chars de Lugalbanda, il persécute Gilgamesh qu’il tient pour responsable de la mort de son père qui a accompagné le roi à sa mort. Cependant il deviendra un fidèle soldat du roi Gilgamesh.

Zabardi-bunugga : fils d’un grand prêtre, il persécute Gilgamesh enfant.

Abisimti : prostituée sacrée d’Inanna, elle initie Gilgamesh aux rites sacrés.

Dumuzi : dieu et mari de Inanna, il est à l’origine berger.

Le roi Dumuzi : successeur de Lugalbanda, choisi par les Conseils de la ville, il s’avère un mauvais souverain et se voit retirer les faveurs d’Inanna. Gilgamesh soupçonne qu’il a été empoisonné.

Agga : roi Kish, la plus puissante cité de Mésopotamie, il accueille Gilgamesh alors que celui-ci se protège de Dumuzi et tente de le soumettre à sa domination.

Endikou : homme sauvage, il est apprivoisé par Abisimti. Entendant parler de Gilgamesh comme d’un mauvais roi, il décide de le corriger pour le punir, mais tous deux font jeu égal et deviennent des frères.

Opinion

Sur un mode de récit narratif, raconté par Gilgamesh, cette histoire mêle de nombreux éléments qui sont toujours d’actualité : luttes pour le pouvoir, influences cachées, interrogation sur la vie et l’immortalité, amours contrariées, etc.

Les éléments de culture d’Ourouk apportent un vrai plus à cette œuvre.

Gilgamesh apparaît comme plus ignorant que fondamentalement méchant, ne se rendant pas compte de comment il traite son peuple. Sa relation avec la (jeune) prêtresse d’Inanna est ambiguë, voire naïve.

Un excellent roman pour de bonnes soirées de lecture.