Accueil > Livres > Mr Mercedes

Mr Mercedes

Roman de Stephen King

samedi 3 septembre 2016, par Nicolas

Résumé

Bill Hodges, policier, vient de prendre sa retraite, et sombre petit à petit dans la dépression, allant jusqu’à considérer le suicide.

C’est alors qu’il reçoit une lettre qu’il authentifie comme provenant d’un criminel, surnommé « Mr Mercedes », qui au volant d’une voiture a tué huit personnes dans une file d’attente et n’a jamais été identifié.

Retrouvant une raison de vivre, Bill, au lieu de transmettre la lettre à son ex-coéquipier, décide d’enquêter lui-même, au moins dans un premier temps.

Son investigation lui fait rencontrer la sœur de la propriétaire de la voiture qui a été utilisée, et une relation imprévue se noue entre eux.

Mais le criminel est peut-être plus proche que Bill ne le pense...

Personnages

Bill Hodges : policier à la retraite, il est divorcé et ne voit presque jamais sa fille. Déprimé, il va jusqu’à considérer le suicide, avant de retrouver une raison de vivre, démasquer le coupable du massacre.

Brady Hartsfield : âgé d’une bonne vingtaine d’années, il a eu une enfance particulièrement perturbée, et est devenu un vrai psychopathe. Il cumule deux emplois, l’un en support informatique l’autre comme marchand de glaces.

Pete Huntley : coéquipier de Bill, il continue à enquêter sur les affaires non résolues. Il soupçonne Bill de lui cacher des choses, mais n’arrive pas à le faire parler.

Olivia Trelawney : propriétaire de la voiture qui a été utilisée, elle a toujours prétendu avoir correctement fermé son véhicule et s’est suicidée quelque temps après, accablée de responsabilité.

Jerome Robinson : jeune prodigue informatique de dix-sept ans, il fait des petits boulots pour Bill, et a reçu des invitations de prestigieuses écoles.

Janey Trelawney : petite sœur d’Olivia, elle engage Bill pour enquêter et tenter de lever le doute qui pèse sur celle-ci au sujet de la voiture.

Holly Trelawney : nièce de Janey, elle est psychologiquement instable.

Opinion

Ce roman se lit agréablement, même s’il reste de facture assez classique.

Les personnages sont un peu stéréotypés (le policier à la retraire suicidaire, le jeune surdoué en informatique, etc.), mais les jeux psychologiques entre eux sont amusants.

L’intrigue est relativement linéaire, avec une attendue montée d’adrénaline sur la fin et la conclusion, mais reste de bon niveau.

Une lecture agréable pour un bon moment. Les personnages principaux seront de retour dans Finders Keepers.