Accueil > Réflexions > Réflexion sur les dix ans de Wikipédia

Réflexion sur les dix ans de Wikipédia

lundi 24 janvier 2011, par Nicolas

Serein, présidente de Wikimédia France, m’a invité à répondre à quelques questions sur mon expérience Wikipédia et Wikimédia.

J’ai donc joué le jeu, des éléments ont été repris sur le blog de l’association et l’intégralité est disponible sur Wikipédia.

Mais après tout autant reproduire ici aussi ces réflexions :)

Comment as-tu découvert Wikipédia et quand ? As-tu un souvenir précis de la manière dont tu as fait connaissance de ce site qui n’était pourtant pas très connu à l’époque ?

J’ai découvert Wikipédia à travers une notice sur le site Slashdot, notice qui disait sans doute quelque chose à propos du besoin de bénévoles pour écrire des articles, ou alors un cap d’articles qui avait été atteint, je ne sais plus.

Du coup je suis allé voir, et j’ai immédiatement accroché. Je me suis inscrit, et j’ai commencé à contribuer.

Qu’est-ce qui t’a séduit dans Wikipédia au point de décider d’y participer ?

Probablement le concept de partage de connaissances. J’adore apprendre des choses, et parfois j’ai envie de transmettre ce que je sais, aussi un projet comme Wikipédia m’a donné l’occasion de m’exercer, dans un certain cadre, à cette transmission.

Et puis c’était à une époque où j’avais pas mal de temps libre, donc j’ai décidé de le mettre à contribution de façon plus constructive que simplement lire des choses sur Internet.

Quelles étaient tes motivations pour écrire : partager des connaissances, militer pour la libre diffusion de la culture, le logiciel libre, autre chose ?

Je ne sais pas si ce sont les raisons de l’époque, mais après coup, aujourd’hui, je pense que c’était une volonté de partager des connaissances, une envie d’apporter ma pierre à un projet qui me semblait (et me semble toujours, au plan conceptuel) révolutionnaire, de pouvoir dire « j’y étais ».

Bien sûr, en tant que développeur, je suis aussi assez sensible au logiciel libre, et la transposition qu’en donne Wikipédia dans le domaine de la connaissance est quelque chose que je trouve passionnant.

As-tu quelques anecdotes à raconter sur les débuts de Wikipédia ? Comment était l’ambiance ? Il y avait tout à faire sans doute, et des relations différentes entre les contributeurs. Peux-tu raconter un peu ?

Quand j’ai commencé à contribuer, il n’y avait pas les templates d’inclusion, ni aucun bot. Du coup, je me souviens avoir fait à la main des listes de liens, comme « liste de mangas dont le titre commence par (une lettre) », « liste de mangas dont le titre en japonais commence par (hiragana) ». Puis avoir manuellement mis un index de ces liens dans les pages de mangas. Et d’avoir créé des centaines de pages sur des livres, aussi.

Et quand on renommait une page, il fallait changer à la main tous les liens pointant dessus (enfin, les redirections marchaient probablement déjà, mais je trouvais plus propre d’avoir un lien direct, et surtout de changer le texte servant de lien dans l’article pointant), c’était un sacré boulot.

Il n’y avait pas non plus de bot automatique de surveillance, alors je passais beaucoup de temps sur les modifications récentes (puis plus tard sur le canal IRC listant les modifications) pour suivre les vandales.

Par contre il y avait tellement de sujets à créer, des articles « de base » absents, qu’on n’avait que l’embarras du choix pour savoir qu’écrire. On pouvait sans vergogne écrire trois lignes pour créer un article, et plus tard (jamais ?) prendre le temps de l’étoffer (je me souviens du fameux « La pomme est un fruit »), ou espérer que quelqu’un d’autre le fera. Je pense qu’à cette époque (mais peut-être est-ce toujours la même chose aujourd’hui ?) l’idée sous-jacente, consciente ou non, était de mettre plein de petites briques de base pour « lancer » le plus d’articles possibles, rassembler des contributeurs et bénévoles, et ensuite prendre le temps d’écrire des articles plus complets.

Niveau ambiance c’est plus difficile à dire, je ne connais plus trop l’ambiance actuellement. Je me souviens cependant qu’il y avait parfois de gros conflits, qui étaient difficiles à résoudre parce qu’il n’y avais pas tous les mécanismes de comité d’arbitrage. Du coup on passait pour certains un temps fou à discuter, à faire les médiateurs entre différentes parties, etc.

Il y avait également différentes conventions en cours de discussion, comme celles relatives à la transcription de mots étrangers, qui donnaient lieu à des débats assez épiques parfois. Sans oublier l’inépuisable débat sur « qu’est-ce qu’un article encyclopédique ? ».

D’un autre côté la communauté « noyau », les participants vraiment actifs, était assez restreinte, peut-être une cinquantaine (chiffre aléatoire garanti correct avec une marge d’erreur de plus ou moins deux cents) de personnes très impliquées, du coup on se « connaissait » tous plus ou moins, on apprenait à travailler ensemble.

Je ne sais pas si c’est toujours la même chose aujourd’hui, un « cœur » de passionnés toujours actifs avec des contributeurs ponctuels ou plus occasionnels.

Tu continues à contribuer aujourd’hui, est-ce que tu contribues de la même manière qu’avant ? Qu’est-ce qui a changé, qu’est-ce qui est resté ?

Je ne contribue plus tellement, en fait. J’écris parfois des résumés de livres sur mon blog, et si la fiche n’est pas encore très fournie sur Wikipédia j’étoffe avec ce que j’ai écrit. Réciproquement, je recopie régulièrement des fiches de Wikipédia vers mon blog, en adaptant l’article si besoin. Je peux parfois corriger quelques liens si je modifie des titres ou du contenu. Mais c’est à peu près tout.

Je ne me sens donc pas trop qualifié pour répondre à la question de savoir ce qui a changé ou non.

Quel regard portes-tu sur Wikipédia aujourd’hui ? Penses-tu que le projet a plutôt réussi en conservant ses objectifs initiaux ? Ou qu’il a dévié ?

Le projet est certainement une réussite, quand bien même on en jetterait 99% car jugé de mauvaise qualité !

Je ne sais pas ce qu’il en est actuellement, ne participant donc plus, mais il y a quelques années j’avais parfois le sentiment d’une dérive vers la construction non pas d’une encyclopédie mais d’un système de règles contraignantes, à tous les niveaux, avec une vraie hiérarchie. Ce qui a certainement contribué à ma prise de distance par rapport au projet.

Je ne nie pas qu’il faut des règles, surtout lorsque la communauté grandit énormément, attirant avec elle frictions et désaccords. Mais je me souviens de débats qui ne me semblaient, parfois avec du recul et parfois de façon évidente dès le début, pas vraiment pertinents et prenaient un temps fou à beaucoup de personnes, sans contribuer au cœur du projet, la construction d’une encyclopédie.

À titre personnel je pense qu’il faut certainement des règles sur la forme, pour assurer une certaine cohérence (style, présentation, sérieux, objectivité maximale) au projet, ainsi que des règles pour correctement contribuer ensemble (résolution de conflits en particulier), mais que sur le reste, et surtout sur le fond, il faudrait laisser une très grande liberté aux contributeurs, supprimer la plupart des règles sur la notoriété, arrêter de vouloir fusionner plein de petites sous-pages en une seule grande page « plus encyclopédique ».

Quel mal peut-il y avoir à laisser un contributeur faire une page, même avec peu d’éléments (comment définit-on une ébauche ? Un article de trois lignes qui présente tous les éléments du sujet est-il une ébauche ?), sur chaque personnage même mineur d’un roman ? Dans la mesure où le style est neutre, avec suffisamment de références y compris uniquement internes au livre, en quoi cela gêne-t-il les lecteurs qui veulent tout savoir sur la Seconde Guerre mondiale qu’il y ait vingt petits articles sur un roman à peu près inconnu ? En quoi n’est pas encyclopédique ? Et comment définit-on ce qui l’est ?

Je suis persuadé que pour tout critère général permettant de décider si un sujet est encyclopédique ou pas, il y a différents articles ne les respectant pas mais traités de façon particulière pour question de notoriété.

Je pense qu’il serait au final moins fatigant et usant de globalement tout accepter par défaut plutôt que de débattre sans fin sur des critères de restriction qui auront toujours des exceptions donnant lieu à débat supplémentaire.

Je me demande, après coup, si Wikimédia en tant qu’organisation n’aurait pas plus dû trancher certaines choses, mettre des règles bien définies et claires, même en passant « en force ». Bien sûr cela aurait déplu à des contributeurs (peut-être moi en premier, d’ailleurs), mais en même temps il ne faut pas perdre de vue que Wikipédia n’est pas une démocratie, Wikipédia est une encyclopédie, et si les débats y ont leur place ils ne doivent pas devenir l’objet. Peut-être qu’il aurait fallu taper du poing sur la table pour « remettre sur le droit chemin » une partie de la communauté qui vivait du débat et non du partage de connaissance.

J’espère en tout cas qu’aujourd’hui les choses se sont stabilisées, et que les contributeurs passent plus de temps à l’encyclopédie elle-même qu’à la méta-encyclopédie.

Par rapport au projet initial, Wikipédia a certainement réussi en tant qu’encyclopédie.

Cependant, je me demande s’il n’y a pas eu une occasion manquée de faire autre chose qu’une encyclopédie.

Wikipédia a été défini comme une encyclopédie, mais sans un de ses éléments structurants, le comité de rédaction. Ce qui a conduit à la construction, par les participants, des règles du projet au fur et à mesure, y compris de ses limites.

De nombreux contributeurs parmi les « pionniers » ont été attirés par l’aspect « partage de connaissances », sous toutes ses formes, mais aussi cette absence de comité de rédaction.

Du coup, il y a eu me semble-t-il contradiction entre cet objectif affiché de « faire une encyclopédie », et donc de rester dans ce cadre défini, imposé (mais non régulé formellement par Wikimédia), et une volonté de sortir du cadre, d’innover.

Ce n’est pas pour rien que des projets comme Wikibooks ou Wiktionary ont été créés, mais bien pour « accueillir » ce qui n’était pas encyclopédique, ce qui ne correspondait pas à la définition « Wikipédia est une encyclopédie ».

Mais peut-être avons-nous du coup manqué l’occasion d’inventer un nouveau découpage des connaissances, dépassant le traditionnel « encyclopédie, dictionnaire, manuel scolaire, journal » qui se retrouve dans le découpage des projets Wikimédia, à savoir Wikipédia, Wiktionnaire, Wikilivres, Wikinews.

Le mouvement Wikimédia a beaucoup grossi, on pourrait dire qu’il s’institutionnalise, il dialogue de plus en plus avec des institutions culturelles. Penses-tu que ce soit une bonne chose ?

Le dialogue avec les institutions ou acteurs culturels est certainement une bonne chose, oui. Wikimédia a un certain poids, un impact incontestable, et l’utiliser pour aider à « libérer » du contenu et le rendre accessible rentre tout à fait dans le cadre des différents projets de l’organisation.

Utiliser cet impact pour peser sur des discussions relatives au droit d’auteur (j’ignore si Wikimédia fait cela ou pas, je parle théoriquement) peut aussi avoir un sens, même s’il faut certainement bien peser les différentes prises de position.